Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Irvine
1 - 4 sur 4 résultats Imprimer
1 No d'identification : 13 713

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'avocat L. J. Pitau, de Plessisville, fait publier un texte qui regroupe des «considérations sur la prochaine élection d'un membre pour représenter le comté de Mégantic dans l'Assemblée législative de la province de Québec». Il indique donc que sous le règne de Rhodes parvinrent les premiers octrois pour les chemins
de colonisation, mais que la dépense ne fut pas toujours faite judicieusement pour les colons. Rhodes ne se porta pas candidat aux élections de 1858, qui furent remportées pars Noël Hébert, cultivateur de Sainte-Sophie d'Halifax. Il affrontait l'avocat Richard C. Pentland de Québec, le docteur Mackie de Leeds et le docteur James Reid, d'Inverness. Réélection de Hébert en 1861, contre les candidats Poudrier, Ross et Phelim John O'Neil. Il sera battu à l'élection de 1862 ou 1863 (texte obscur) par l'hon. George Irvine, actuellement député aux deux paliers de gouvernement pour le comté. Irvine a été réélu en 1867, les premières élections sous le régime constitutionnel, contre M. Triganne au fédéral et contre le docteur Reid au fédéral. Suit un tableau des élections, avec les candidats et les élus. Second tableau, avec les nombres de votes obtenus par chaque candidat dans les différents bureaux de vote (Inverness, Leeds et Thetford, Ireland et Coleraine, Nelson, Sommerset Nord, Sommerset Sud, Halifax Sud, Village de Plessisville).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 23 (11 mai 1871) : 2.
2 No d'identification : 13 771

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Allocution de l'hon. George Irvine, solliciteur-général et membre du comté de Mégantic, à l'issu de la messe de Saint-Calixte de Sommerset, afin d'expliquer son programme si le comté le choisit comme député. Il assure qu'il ne se présentera à l'avenir que pour la Chambre locale [provinciale] et soutiendra la candidature d'un Canadien français aux Communes, puisque les populations anglophone et francophone sont pratiquement égales dans le comté. Il démontre comment son vote a servi à faire abolir certaines taxes (sur la farine, le blé, le charbon) et a obtenir beaucoup d'argent pour le comté.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 5, no 27 (09 juin 1871) : 2.
3 No d'identification : 12 394

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'enquête dans la contestation d'élection de Mégantic est commencée depuis jeudi dernier. - La contestation d'élection est ajournée au 28 du courant. La rumeur court que M. Fréchette veut résigner, mais le journal croit que ce n'est pas son intention (16, 44, p. 2). - Vendredi dernier, Louis Fréchette, député de Mégantic, a été examiné dans sa contestation d'élection: la cause a été remise à un jour ultérieur (16, 46, p. 2). - La cour suprême a renversé le jugement rendu en cour inférieure dans la contestation d'élection de Mégantic (16, 50, p. 2). - L'enquête dans la contestation d'élection a été ajournée au 23 janvier. Les dépositions de 59 témoins ont été entendues (17, 4, p. 3). - La plaidoirie dans la contestation d'élection de Mégantic a eu lieu mardi et mercredi derniers (28-29 août 1883). Le juge Plamondon a pris la cause en délibéré (17, 39, p. 2). - Le jugement dans la contestation d'élection a été ajourné au 10 novembre prochain (17, 45, p. 2).
- Le jugement dans la contestation d'élection sera prononcé le 20 novembre courant (17, 49, p. 2). - Le jugement a été ajourné au 27 courant (17, 50, p. 2).
- Le jugement a été rendu mardi dernier dans la contestation d'élection: M. Fréchette a été disqualifié. La cause va être immédiatement inscrite à la Cour Suprême (17, 51, p. 2). - Publication du texte du jugement rendu dans cette cause par le juge Plamondon, annulant l'élection de M. Fréchette. Cent neuf témoins ont été examinés dans cette cause. La majeure partie de cette enquête a trait à la corruption exercée par les agents et sous-agents du défendeur. Le juge expose quelques griefs saillants (on nomme les individus en cause ainsi que les sommes offertes) ainsi que les manoeuvres frauduleuses et les cas de corruption reconnus contre le défendeur lui-même. En conséquence de ces nombreuses preuves, le juge de la Cour Supérieure reconnaît le bien-fondé de la requête et annule ladite élection du 20 juin 1882 en vue d'élire un membre pour représenter le district électoral de Mégantic à la Chambre des Communes du Canada (17, 52, p. 2).
- La contestation d'élection de M. Fréchette a été plaidée samedi p.m. devant la Cour Suprême. D'après toutes les apparences, la décision ultérieure de la Cour Supérieure sera maintenue. L'hon. Geo. Irvine,C.R., représentait le pétitionnaire et M. Eugène Crépeau défendait M. Fréchette. Le jugement sera rendu prochainement (18, 15, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 17, no 49 (30 septembre 1882) : 2 (suite: 17, 50, p. 2; 17, 51, p. 2; 17, 52, p. 2; 18, 15, p. 2).
4 No d'identification : 14 278

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les «writs» ont été émis pour l’élection en vue du remplacement de l'hon. G. Irvine, dans le comté de Mégantic. La nomination aura lieu le 22 courant et la votation le 29. Le candidat ministériel est M. le docteur Hume, qui réside dans le comté. Les libéraux ont choisi M. Whyte (Leeds), un cultivateur. Le journal émet son opinion sur les partis actuels et sur l'hon. Dr. Ross (premier ministre) ainsi que sur M. Mercier (chef de l'opposition) et ne doute pas que le gouvernement conservateur préservera le pouvoir.
- La présentation des candidats a eu lieu mercredi, à Inverness. On dit que le comté de Mégantic est franchement libéral et que les conservateurs ont intérêt à bien s'organiser. On dit que M. Hume est beaucoup plus populaire que son adversaire et qu'il parle facilement le français, contrairement à M. Whyte de qui on dit qu'il est fanatique et francophobe (18, 46, p. 2).
- M. Whyte, libéral, est élu dans Mégantic, avec 15 voix de majorité, disent les uns, avec 43 disent les autres. On admet que les libéraux possédaient une organisation magnifique, avec M. Savoie à leur tête (18, 47, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 45 (18 octobre 1884) : 2 (suite: 18, 46, p. 2; 18, 47, p. 2).
1 - 4 sur 4 résultats