Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Paradis
1 - 1 sur 1 résultats Imprimer
1 No d'identification : 7 659

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Procès pour meurtre d'Elzéar Guillemette, sous la présidence du juge A. Polette, suite. Déposition de David Guillemette, cultivateur, frère du prisonnier et son plus proche voisin. Il parle de mésententes entre la femme de l'accusé et Marie Leblanc, «l'engagère domestique» (elles en viennent aux coups): il semble que cette dernière a été chassée de la maison. David G. et un nommé Gendreau ont tenté de faire évader le prisonnier, qui se disait innocent, lorsque Narcisse Leblanc «a déposé contre lui pour le faire prendre»: il devait aller aux États-Unis. Son frère l'amène à Richmond et Sherbrooke et lui conseille de ne pas prendre le train, où on pourrait l'arrêter. On reparle du «capot» du prisonnier: il le portait en voyage et il arrive souvent qu'on laisse ces vêtements sous le siège de la voiture, ce qui est arrivé ce matin-là. Le prisonnier a été aux États-Unis trois semaines. Témoignage d'Esther Paradis, femme de Célestin Blais, 2e voisin de l'accusé. Elle sait que la femme avait beaucoup de misère à rentrer l'eau et le bois. Témoignage d'Onésime Richard, qui a logé chez les Guillemette dans la semaine précédent le feu. Il rapporte un peu le traitement que fait Mme Guillemette à sa fille engagée. Il croit que Mme Guillemette avait mal aux dents. M. Guillemette voulait aller se fixer à Wotton et il s'y rend soi-disant pour voir la terre.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 13 (03 mars 1870) : 1.
1 - 1 sur 1 résultats