Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Société Girardin & Compagnie
1 - 2 sur 2 résultats Imprimer
1 No d'identification : 8 628

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
«Les moulins à vapeur de la société Girardin et Cie., de Nicolet, ont été vendus la semaine dernière par autorité de justice, et adjugés à M. Ant. Mayrand de Bécancour, pour la somme de 4100,00$».

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 26 (03 juin 1869) : 2.
2 No d'identification : 34030

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Résumé Bellemare sur les grandes scieries de Nicolet:
Moulin 1:
- c1862: construction du premier grand moulin à vapeur par Girardin et Tranchemontagne
- c1869: vente du moulin Girardin/Tranchemontagne à Antoine Mayrand, lequel le cède, plus tard, à son gendre Michel O’Shaughnessy
Moulin 2:
- c1868: construction d’un deuxième moulin à vapeur dans l’Île Lozeau par Black et Ball, vendu aussitôt après sa construction à McCaffrey, Lecomte et Ball.
- c1869: Incendie Moulin Ball. Reconstruction pour le compte de Francis McCaffrey qui demeure propriétaire pendant une dizaine d’années, puis le cède à son frère Charles.
Moulin 3:
c1872: Construit par Trahan, Trudel et Soupras.
c1874: vendu à Larocque et revendu la même année à Lamoureux, puis à Georges Ball.
c1875: incendie, puis reconstruction et modernisation.
Le moulin Ball a été exploité jusqu’à l’épuisement des lots de son propriétaire. Il a été ensuite démonté et transporté à Sainte-Marie de Beauce.
Moulin 4:
c1880: construction par Crépeau et Duval. Incendie et faillite quelques années plus tard. Leur cour [et le moulin?] appartenait à la Compagnie Tourville.
Moulin 5:
c1890: construit par Francis McCaffrey. Il le vend plus tard à George Ball. Vente des équipements quelques années plus tard. Manque de ressources.

Il y aurait eu d’autres moulins à scie plus anciens(liés aux moulins banaux): «Depuis le commencement du siècle, il y avait à Nicolet quelques moulins à scie. Mais aucun document ne prouve qu’il y ait eu de grand commerce de bois avant 1834. — Le seigneur P.M. Cressé en avait construit un vers 1787 et le docteur Calvin Alexander un autre près du moulin à farine du S.-O., vers 1816. » P. 248, Note 2.

Référence
Joseph-Elzéar Bellemare, Histoire de Nicolet 1669-1924. Première partie: la seigneurie, Arthabaska, Impr. d'Arthabaska, 1924, 247-253, 255, 283, 285, 288, 291. (selon Index).
1 - 2 sur 2 résultats