Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Perreault
1 - 14 sur 14 résultats Imprimer
1 No d'identification : 8 456

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Assemblée générale annuelle des membres de la Société d'agriculture no.1 du comté de Nicolet. L'Assemblée a eu lieu à Bécancour, le 1er décembre, sous la présidence de Joseph Jutras. Les officiers et les directeurs pour l'année 1869, de même que les 4 représentants de la chambre d'agriculture de la province de Québec ont été élus à cette occasion. Les noms de chacun sont indiqués. Il est aussi question d'importer du blé de la mer Noire, pour le comte des souscripteurs de la société.
- Article sur le blé de la mer Noire qui sera prochainement importé. On parle des qualités de ce blé et de son coût. On dit que M. Perreault, qui est chargé de passer la commande, évalue mal le coût du blé et que la société d'agriculture risque d'être en déficit (3, 5, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 1 (10 décembre 1868) : 2 (suite: 3, 5, p. 2).
2 No d'identification : 9 147

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y a eu des courses à Arthabaska, les 18 et 19 octobre, sur le terrain de M. Perreault.
- Compte rendu de l'événement: nom des participants, provenance et gagnants.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 46 (21 octobre 1869) : 2.
3 No d'identification : 25 476

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À Victoriaville, M. Perreault, manufacturier de chaises, meubles et objets de fantaisie avec le jonc, a transporté son atelier dans la boutique de Zoël Croteau.

Référence
L'Écho des Bois-Francs, vol. 2, no 48 (02 mai 1896) : 2.
4 No d'identification : 12 764

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Fête de Noël prévue à l'église paroissiale de Victoriaville. La chorale de Victoriaville y chantera, sous la direction du professeur Lucien Daveluy. Messe comprenant de vieux cantiques populaires préparés et harmonisés par M. Daveluy, sauf le Kyrie qui est d'un musicien bien connu, M. Perreault. On publie le programme. La chorale de Victoriaville se compose de 30 voix d'hommes et de 50 voix d'enfants. M. Daveluy est d'ordinaire l'organiste, mais dans le but de diriger son oeuvre, il cède la place à une demoiselle Simonne Audet.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 9 (20 décembre 1928) : 1.
5 No d'identification : 44034

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Une crise hystérique »

Il est question ici de M. Taschereau et de M. Perreault. L’auteur de cet article critique ces deux hommes politiques de façon acerbe.

- Le journal La Voix de Drummond donne son appui à M. Camillien Houde.

Référence
«Une crise hystérique», La Voix de Drummond (23 juillet 1931) : 1.
6 No d'identification : 37274

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Exposition scolaire à N.D. du Bon-Conseil »

La deuxième exposition scolaire de Notre-Dame du Bon Conseil remporte un vif succès. Deux à trois cents personnes ont visité l’exposition où il y a avait pus de 80 exposants. Des discours ont été prononcés par M. le curé Mayrand et par messieurs Perreault, Pelletier et Houle.

Référence
«Exposition scolaire à N.D. du Bon-Conseil», La Parole (06 octobre 1927) : 1.
7 No d'identification : 41119

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Me W. Girouard a été le choix de la convention libérale »

Cette convention se tenait à Kingsey Falls. Elle était présidée par M. Perreault, ministre et député d’Arthabaska et par M. Hector Laferté, ministre de la Colonisation de la Chasse et des Pêcheries et député de Drummond.

Référence
«Me W. Girouard a été le choix de la convention libérale», La Parole (19 juin 1930) : 1.
8 No d'identification : 41122

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Des milliers d’électeurs ont assisté à l’assemblée tenue à Victoriaville »

M. Cardin, ministre de la Marine; M. Perreault, ministre de la Voirie; M. Mitchell, candidat libéral et M. Tobin, sénateur, ont su démontrer l’illogisme de la politique prêchée par M. Bennett, le chef du parti conservateur.

Référence
«Des milliers d’électeurs ont assisté à l’assemblée tenue à Victoriaville», La Parole (10 juillet 1930).
9 No d'identification : 52321

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Nouvel hôpital pour Arthabaska »

On annonce la construction d’un nouvel hôpital; il sera relié à celui déjà existant. Le député du comté, M. Perreault a obtenu une somme de 100 000 $ des fonds de « l’Assistance publique ».

« Avec cette contribution, les religieuses de l’Hôtel-Dieu pourront recevoir les malades et les vieux en plus grand nombre. »

Référence
«Nouvel hôpital pour Arthabaska», La Parole (16 janvier 1930) : 4.
10 No d'identification : 40857

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Le Dr A. Rajotte a été le choix de la convention libérale »

La convention libérale du comté de Drummond s’est tenue au Théâtre Rialto de Drummondville. M. Perreault, ministre de la Voirie, a prononcé un grand discours pour rappeler aux électeurs ce que le gouvernement Taschereau a fait pour notre province.

- L’article présente la liste des autres orateurs.

Référence
«Le Dr A. Rajotte a été le choix de la convention libérale», La Parole (07 novembre 1935) : 1.
11 No d'identification : 40861

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Une assemblée tumultueuse à Bécancour »

L’assemblée que se tenait dimanche en faveur de M. Gaudet a dégénérée en chahut. M. et Mme Perreault qui était venus l’appuyer ont été pris à parti par les manifestants.

- M Gaudet est député sortant du comté de Nicolet et candidat libéral officiel dans le comté de Nicolet.

Référence
«Une assemblée tumultueuse à Bécancour», La Parole (14 novembre 1935) : 5.
12 No d'identification : 40716

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« L’Hon. M. Perreault »

Prochaine élection pour le comté de Drummond-Arthabaska, le 26 mars.

Référence
«L’Hon. M. Perreault», La Parole (22 février 1940) : 1.
13 No d'identification : 42695

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« St-Jean-Baptiste »

Les membres de la ligue des propriétaires de St-Jean-Baptiste (Canton de Grantham) ont accepté, lors de leur dernière assemblée, la démission de leur président M. Perreault. Un nouveau président et M. Joseph Parenteau ont été appelés à diriger les destinées.

Référence
«St-Jean-Baptiste», La Parole (26 février 1942) : 1.
14 No d'identification : 27 625

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
TABLE DES MATIÈRES

Bécancour

Aperçu historique
Le paysage
Les premières implantations et le peuplement de la seigneurie
[ 1ers octrois des fiefs Dutort et Cournoyer en 1637 et 1647. Vers 1680, des Abénaquis chassés du Maine s'installent à l'île Montesson et s'avèrent de précieux alliés pour les colons. En 1684, Pierre Robineau de Bécancour acquiert le fief de la rivière Puante, qui deviendra la seigneurie de Bécancour, et installe sa résidence à l'île Montesson. Il y concède des terres aux Abénaquis à partir de 1708. Son successeur (son gendre Charles Le Gardeur) les chassera de l'île et les Abénaquis s'installeront sur la terre ferme vers 1735, au lieu de leur territoire actuel (Wôlinak?). (0249a_N_0004-0008)]

Développement socio-économique et religieux
« Puis, il y a le magasin, le moulin à farine et les deux moulins à scie d’Antoine Mayrand, négociant, et de Marie-Louise Levasseur. Ses entreprises emploient, à l’époque, 150 ouvriers et ses moulins à scie produisent annuellement environ 200 000 madriers, 100 000 planches, 700 cordes de lattes et 40 000 cubes d’épinette rouge.» (p.13).

Attraits patrimoniaux
Maison Angus Macdonald, île Montesson
Nicolas Perrot à Bécancour
La maison Damase Bertrand dit Saint-Arnaud
La maison Letiecq
Les sites religieux de la paroisse de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge

Gentilly

Aperçu historique
Le paysage
Les premières implantations et le peuplement de la seigneurie
[Seigneurie concédée en 2 fiefs en 1647: Pierre Lefebvre et Nicolas Marsolet; les 2 fiefs sont réunis en une seigneurie (de Gentilly) en 1671 et appartiennent à Michel Pelletier, sieur de Laprade. En 1681: 25 personnes à Gentilly (4 familles). Noms des 1ères familles. ... (0249b_N_0004-0006)]

Développement socio-économique et religieux
Attraits patrimoniaux
Les sites religieux de Gentilly
La maison du notaire Édouard de Foy
Le moulin Michel
La linerie coopérative de Gentilly

Précieux-Sang

Aperçu historique
Le paysage
Les premiers développements du territoire
[ forêts de Précieux-Sang visitées par des entrepreneurs dès 1812. Ezékiel Hart, seigneur de Bécancour, 1er entrepreneur à tirer profit des ressources forestières de Précieux-Sang, 1ère 1/2 du XIXe. En 1812, construction d'un moulin à scie sur la rivière Blanche. Une partie de l'équipement vient du vieux moulin sur la rivière Bécancour. En 1841: construction d'un nouveau moulin sur le même site par Moses Hart. (0249c_N_0004)]
Autres moulins: famille Derouin: à farine en 1858; à carder en 1860; à scie en ?; famille Raymond à la fin XIXe; famille Perreault en 1900. (0249c_N_0006)]

Peuplement et création de la paroisse
[Occupation dispersée dès le début du XIXe: colons isolés voulant tirer profit des rares bonnes terres et des emplois forestiers. Établissement plus important dans la 2e moitié du XIXe; les colons vendent les arbres abattus sur leur lot aux moulins à scie de la rivière Blanche. Lieu appelé "petit Missouri de Bécancour". Érection canonique en 1903; Précieux-Sang compte alors 550 âmes; 1909: 635 âmes. (0249c_N_0008)]

Attraits patrimoniaux
Les sites religieux de la paroisse de Très-Précieux-Sang-de-Notre-Seigneur
Un aîné raconte
Les ponts couverts de Précieux-Sang


Saint-Grégoire

Aperçu historique
Le paysage
Les premières implantations et le peuplement de la seigneurie
[Concession d'une 1ère seigneurie à Jean Godefroy de Linctôt en 1637 en face de Trois-Rivières. Son fils Pierre obtient la seigneurie de Roquetaillade en 1675. Jean Godefroy n'a pu distribuer de lots à défricher avant 1667 en raison des guerres iroquoises. Les seigneuries qui formeront Saint-Grégoire sont encore peu peuplées au mi-XVIIIe mais l'arrivée des Acadiens entre 1758 et 1767 conduit à la formation d'un noyau social sur la rive sud. Les 3 contingents d'Acadiens, qui s'établissent surtout au lac Saint-Paul, au village Sainte-Marguerite (Saint-Grégoire) et à la Pointe-aux-Sables (Port Saint-François). Dès son érection en 1802, la paroisse de Saint-Grégoire forme la + importante communauté acadienne du Québec. 3400 personnes au milieu du XIXe. Ce groupe est responsable de l'implantation de nouvelles activités techniques sur la rive-sud: construction navale, charpenterie, sculpture, menuiserie. (0249d_N_0004-0008)]

Développement socio-économique et religieux
Attraits patrimoniaux
La ferme Sainte-Thérèse
La maison Hébert
Les sites religieux de la paroisse de Saint-Grégoire-le-Grand
La construction navale
[Déjà au début du XVIIIe, le bois de chêne de la région de Bécancour est réservé au roi... employé pour la construction navale à Québec. Mais sous l'impulsion des Acadiens, la construction navale au lac St-Paul émerge dès la fin du XVIIIe. La famille Cormier établit un chantier à l'île Désilets (pointe sud). La forêt est à 50 arpents, le bois peut flotter sur le lac. On donne un aperçu de la production. (0249d_N_0022-0024)]

La maison Poirier
économique et religieux
[L'histoire de l'occupation de son territoire se confond avec celle de Bécancour. Habitants dès la fin du XVIIe: Jacques Aubuchon. Parmi les agriculteurs, plusieurs Acadiens de Port-Royal et Beaubassin. Paroisse érigée en 1868 et commandée par la croissance des activités économiques (beaucoup en liens avec T.-R.) 1230 habitants en 1870. (0249f_N_0004)]

Attraits patrimoniaux
La maison Doucet
La traverse de Sainte-Angèle
La maison Doucet-Thibodeau
Les sites religieux de Sainte-Angèle-de-Laval
La pêche à Sainte-Angèle-de-Laval

Sainte-Gertrude

Aperçu historique
Le paysage
Le développement de la paroisse
[Nouveaux habitants dès le début du XIXe. En 1847: 200 familles sur le nouveau territoire, érigé canoniquement en 1845. Paroisse composée d'une partie des fiefs Cournoyer, Dutord et partie du canton Maddington. Entre 1851 (1105 hab.) et 1881 (2030 hab.), elle absorbe une partie du débordement des paroisses riveraines. Noms d'anciennes familles. (0249g_N_0004)]
Attraits patrimoniaux
Le paysage agraire
Les sites religieux de la paroisse de Sainte-Gertrude
La maison Laberge
Les chutes Thibodeau
Sainte-Angèle

Aperçu historique
Le paysage
[Comme les autres paroisses du littoral, le territoire de Sainte-Angèle est très fertile, conséquence du passage de la mer de Champlain. (0249f_N_0002)]

Développement socio-éco

Référence
Marc et François Lachance Gadoury, Bécancour, une ville au riche patrimoine, Bécancour, Ville de Bécancour, 1995, Monographies CDQ CD10-0249.
1 - 14 sur 14 résultats