Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Pratte
1 - 3 sur 3 résultats Imprimer
1 No d'identification : 5 967

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos du comté d'Arthabaska (d'après un extrait de l'ouvrage de M.S. Drapeau):

La population est de 18 473 habitants, dont 11 620 Canadiens français.

Les terres en culture couvrent 43 613 âcres sur 150 374 âcres disponibles.

On y produit 785 010 minots de grains et de patates, le tout évalué à 333 255 $. La valeur des produits de l'industrie domestique (beurre, sucre, laine, étoffe foulée, flanelle, toile et filasse) est de 70 000.86 $. Le bétail comprend 22 541 têtes et vaut 278 379 $.

Il y a 1 263 voitures d'agrément, valant au total 22 425 $.

En 1861, la valeur des propriétés foncières était estimée à 134  671 $ et celle des instruments agricoles à 50 688 $.

Entre 1851 et 1861, l’étendue des terres cultivées passait de 20 885 acres à 43 612 acres.

Les terres disponibles couvrent 155 000 acres. Toutefois, la moitié de ces terres peuvent être considérées comme n'étant pas propre à être colonisées, quoi qu'il y ait trois bureaux ouverts pour en effectuer la vente. Dans ce nombre, on compte 40 000 âcres disponibles (au prix de 0.60 $ l'âcre), dans les cantons Tingwick, Chester, Warwick, Arthabaska et Horton, tous traversés par le chemin de fer du Grand Tronc, excepté Horton. (L'agent chargé de la vente de ces terres est Ant. Gagnon. Il réside à St. Christophe d'Arthabaska.)

Parmi les autres terres disponibles, on compte 115 000 âcres (0.60 $ l’acre) pour Stanfold, Blandford, Bulstrode, Maddington, Aston et son augmentation. (F. X. Pratte, écr., demeurant à St. Eusèbe de Stanfold, est l'agent des quatre premiers cantons, et G.A. Bourgeois, écr., de St. Grégoire, pour le reste.) Ce chiffre comprend 20 000 âcres de terres humides et marécageuses situés dans le canton de Maddington, offerts en vente au prix de 30 cents l'acre.

Les cantons d’Aston et Bulstrode renferment aussi chacun une partie de la même espèce de terre, boisée principalement d'épinette, de sapin et de pruche. Le chemin de fer d'Arthabaska traverse ces derniers cantons.

À propos de Chester, la population est passée de 931 habitants en 1951 à 3 400 en 1961.

Pour la même période, la population de Tingwick est passée de 981 habitants à 2 227 et celle d’Arthabaska, de 470 habitants à 2 927.

Référence
«Colonisation, comté d’Arthabaska», Le Défricheur (Avenir), vol. 2, no 10 (04 février 1864) : 1.
2 No d'identification : 9 170

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les exercices du Jubilé se sont terminés le 24 octobre, à Saint-Eusèbe de Stanfold. Ils avaient duré 4 jours. Le curé du lieu, M. N. Pelletier, a reçu l'aide des curés voisins. On dit que 1 300 paroissiens ont participé à l'événement. Après la messe, F.X. Pratte, maire de Princeville, a convoqué les habitants à une assemblée, dans les salles du collège (Sainte-Anne?), pour former un comité chargé de présenter une adresse de remerciement au curé Pelletier.
- Il y a un compte rendu détaillé de cette assemblée: personnes présentes, propositions et l'adresse intégrale qui sera présentée au curé.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 3, no 48 (04 novembre 1869) : 2.
3 No d'identification : 14 479

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Délibération de la séance du conseil de comté du 13 courant. Élection de M. Gagnon à titre de préfet et remerciements au préfet sortant, James Goodhue, pour son travail habile et impartial des 2 dernières années. Le notaire Louis Rainville (Victoriaville) propose de prendre la place de secrétaire-trésorier pour 100$ par an, en lieu et place de B. Théroux fils qui l'occupe depuis 1 an, à 200$. Après de longs débats, Théroux conserve le poste et accepte une diminution de 50% de son salaire (ce qui le mène à 100$). Il semble qu'on s'entende sur la nécessité de réaliser des économies. C. J. Powell est nommé auditeur; F. X. Pratte et Z. Béliveau, pour leur part, deviennent délégués de comté. J. B. Edge secondé par James Williams propose de verser une indemnité de 2$ pour le préfet et les membres du conseil pour leurs dépenses de voyage et de pension pour chaque session à laquelle ils assisteront. Accepté à 6 voix contre 3 (nom des votants et leur vote donné). Le journaliste ajoute des commentaires, parfois un peu acerbes. Il semble qu'une résolution aurait été proposée à propos de la publication des «procédés» du conseil dans ce journal. Certains des membres ont voté contre, mais on ne les identifie pas (on insinue qu'ils ont des raisons de craindre la publicité).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 6, no 16 (21 mars 1872) : 2.
1 - 3 sur 3 résultats