Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Foissy
1 - 2 sur 2 résultats Imprimer
1 No d'identification : 5 872

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le journal publie le programme de la session générale et mensuelle du village de Victoriaville qui aura lieu le 16 juillet 1863. Le but de la session est de proposer un règlement autorisant la Corporation municipale de Victoriaville à emprunter 18 000 $ (sur 15 ans) sur le crédit du fonds consolidé d'emprunt municipal pour le Bas-Canada.

Pourquoi cet emprunt? Pour construire un chemin entre les 4e et 5e rangs du township d'Arthabaska et un pont d'environ 75 pieds sur le même chemin; pour faire construire un pont sur la rivière à Gaulin d'une longueur d'environ 200 pieds, entre les 3e et 4e rangs. Finalement, on veut aussi ouvrir de nouveaux chemins entre les 2e et 3e rangs et améliorer de façon générale l'état des chemins, des ponts et des côtes. Le 6 août prochain l'assemblée générale des électeurs municipaux aura lieu. Ils voteront pour approuver ou désapprouver le projet d'emprunt.

Les membres du conseil sont: L. Foissy, maire, F. X. Beaudet, Antoine Hamel, Pierre Bernier, Julien Sable, Zoel Perreault et Fétéol Girard, conseillers.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 1, no 34 (16 juillet 1863) : 3.
2 No d'identification : 7 943

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
- À Sainte-Victoire, un règlement municipal avait été passé pour augmenter le coût d'une licence d'auberge de 100$. Or, tant que cette nouvelle règle n'a pas été acheminée au percepteur du revenu, ce dernier vendait les licences au même prix. Les aubergistes se sont donc dépêchés d'aller se procurer leur licence. Le règlement a donc été vain.
- Un autre correspondant écrit pour démentir les propos du précédent. Selon lui, il n'a jamais été question d'un tel règlement, mais plutôt de permissions accordées à deux aubergistes de vendre des liqueurs spiritueuses (en payant 25 louis à la corporation) (1, 25, p. 3).
- Cette fois, c'est le maire de Victoriaville, L. Foissy, qui répond à ce dernier pour lui dire d'abord qu'il ne s'agit pas d'un règlement, mais d'une résolution et surtout, qu'il a voté contre la surtaxe de 100$ parce qu'il estime injuste que les aubergistes doivent payer davantage que les marchands (eux ne paient que 4$ annuellement), les corps de métier et les industries. Foissy affirme que « le conseil n'a pas le droit de commettre de semblables exactions [ajouter 100$ à la taxe de 25$ que l'aubergiste doit déjà payer] au détriment seul d'une classe de la municipalité » (1, 28, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 24 (20 mai 1868) : 3 (suite:1, 25, p. 3 ).
1 - 2 sur 2 résultats