Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Académie commerciale de Princeville
1 - 2 sur 2 résultats Imprimer
1 No d'identification : 6 595

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L’ouverture de l'Académie de Princeville aura lieu le 11 septembre prochain, sous la direction d'un professeur (son nom n'est pas indiqué).

Le cours est calqué sur le cours commercial donné à Sainte-Anne de la Pocatière, avec l'enseignement du français et de l'anglais. Le coût de l'inscription est de 8.00 $ par année, payable à l’avance.

«Les enfants peuvent recevoir dans le village de bonnes pensions à des prix modérés. On ne recevra que des enfants sachant lire et écrire. Les élèves seront soumis à un règlement sévère et surveillés par monsieur le Curé de la Paroisse.»

Le président des commissaires d'école est J. H. S. Sr. Germain.

Référence
«Académie de Princeville de Stanfold», Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 41 (06 septembre 1865) : 4.
2 No d'identification : 6 618

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'Académie commerciale de Princeville a été bénie le 16 novembre [1865], après une grande messe à l'église de Stanfold.

«Cet événement a plus qu'une importance ordinaire pour les Cantons de l'Est et le District d'Arthabaska en particulier. C'est l'établissement du premier collège ou maison d'éducation supérieure dans cette jeune partie du pays.»

Le vicaire Laflèche a fait un discours ventant l'éducation commerciale au détriment de l'éducation classique, la première étant plus utile selon son avis. La bénédiction est revenue à l'abbé Trudel, auteur du livre Les Bois-Francs.

La bâtisse du collège comporte deux étages, sans compter le rez-de-chaussée et la mansarde. La direction du collège a été confiée à un professeur laïc, Thomas Deschènes et à un ecclésiastique, M. Gilbert. Il s'agit d'un cours commercial et industriel. Il y a 48 élèves.

- L’article mentionne le nom de personnes qui se sont impliquées dans le financement.

Référence
«Collège commercial», Le Défricheur (Avenir), vol. 3, no 52 (22 novembre 1865) : 2.
1 - 2 sur 2 résultats