Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Prince
1 - 8 sur 8 résultats Imprimer
1 No d'identification : 5 327

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
M. Charles Prince, organiste de Saint-Grégoire, a résidé quelques mois à Nicolet pour étudier l'art de la photographie auprès de M. Papillon, artiste photographe. M. Prince est retourné à Larochelle où il doit exercer son art.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 2, no 22 (08 juin 1882) : 3.
2 No d'identification : 6 659

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le révérend M. Prince raconte l'histoire de la mission de Drummondville et de son établissement jusqu'à ce jour. Le premier missionnaire fut M. Holmes, il y a 36 ans. Le premier curé est arrivé à Saint-Germain en 1859. Saint-Frédéric de Drummondville comptait alors «120 feux et 440 communiants». Six ans plus tard, la population était de 256 «feux» et de 854 communiants.

En 1864, il y a eu 75 baptêmes et 13 mariages. Selon M. Prince, l'accroissement de la population est dû à la bonne qualité des terres, elle-même attribuable aux travaux d'assèchement des premiers colons, qui eux ne pouvaient récolter que du fourrage. (L’article mentionne le nom de quelques-uns de ces premiers colons).

L'accroissement de la population est aussi attribuée au chantier de V. Cooke et Joseph Boisvert, parce que ces derniers engageaient des ouvriers. De plus, on ajoute que les colons trouvaient un grand nombre de marchands qui achetaient leurs denrées et leur donnaient en retour des produits de l'industrie.

Prince souligne aussi la présence, à Drummondville, d'un notaire, d'un médecin, d'arpenteurs, d'avocats, d'écoles et d'une église.

Référence
«Drummondville», Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 4 (27 décembre 1865) : 2.
3 No d'identification : 6 819

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Publicité de la Maison de pension tenue par Joseph Prince, près de la station de Somerset. On vante le confort et les prix modérés, mais aussi que «[d]es voitures seront toujours à la disposition des voyageurs». Dans une autre publicité, il est dit: «M. Prince transporte des malles de Somerset à Halifax (Mégantic) deux fois par semaine, les mardi et vendredi, et s'offre aussi de transporter les voyageurs aucun jour de la semaine» (3, 32, p. 3).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 14 (15 mars 1867) : 4 (suite: 3, 32, p. 3).
4 No d'identification : 7 983

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura une distribution solennelle des prix au séminaire de Nicolet, le 8 juillet, à 8h A.M. Parents et amis sont invités.
- Voir liste des prix, des élèves méritants et de la matière académique en cause, 2, 32, p. 1.
- À propos de cette soirée de distribution des prix: elle a été présidée par Mgr Laflèche. M. Adolphe Blondin a prononcé un discours à l'adresse de Mgr d'Anthédon. Une pièce de théâtre a été jouée, Francesco Carrare. Le nom de quelques comédiens est inscrit. M. Prince de Somerset a chanté une chanson comique. Il y a eu par la suite un concours d'élocution (le nom des participants est indiqué): le gagnant est Fabien Vanasse, qui a parlé du départ des Zouaves. Une cantate a été composée et chantée par Hardy de Châtillon (le sujet: les Zouaves). Le discours d'adieu fut fait par M. Gill et par Mgr Laflèche, qui parla lui aussi des Zouaves canadiens, dont 3 sont justement du séminaire de Nicolet (Gédéon Désilets, Gaspard Hainault et Alfred Prendergast). Enfin, le principal du séminaire a remercié les personnes présentes, et particulièrement les membres du clergé.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 2, no 29 (24 juin 1868) : 3 (suite: 2, 32, p. 1-2 ).
5 No d'identification : 13 268

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Liste des candidats dans la province de Québec, comprenant ceux de la région: Crépeau et Lavergne dans Drummond & Arthabaska; Fréchette et Turcot dans Mégantic; Prince, Leduc, Boisvert et Houle dans Nicolet; Vanasse et Mignault dans Yamaska.
- Les élus sont: Lavergne, Fréchette, Leduc et Mignault (25, 9, p. 2).
- M. Leduc aurait été élu par une majorité de 5 voix (25, 11, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 8 (26 février 1891) : 3 (suite : 25, 9, p. 2; 25, 11, p. 2 ).
6 No d'identification : 10 089

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans un article relatant le service funèbre d'une demoiselle Poisson de la paroisse, on apprend que l'orgue, tenu par M. Prince de Saint-Grégoire, se faisait entendre pour la première fois en pareille circonstance. Le choeur des amateurs entama des morceaux funèbres, tels le «dies irae», le «miserere», la «Communion». Noms des membres du clergé présents.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 7 (04 février 1882) : 2.
7 No d'identification : 10 623

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans les notes électorales: aucune candidature certaine pour Drummond et Arthabaska, mais on fait des prédictions. M. Farley devrait être le candidat des libéraux, s'il accepte la candidature, tandis que M. Bourbeau n'est pas encore décidé à représenter les conservateurs. On dit que l'indécision règne chez les conservateurs. Dans Mégantic, le Dr. Olivier n'a encore aucun adversaire connu. M. Charleson, propriétaire de grandes scieries dans les comtés de Richmond et Wolfe, fera de l'opposition à M. Ives. Nicolet élira probablement M. Méthot par acclamation. Présentation des candidats de Trois-Rivières, Bagot et Sherbrooke.
- Drummond et Arthabaska: à la suite d'une réunion des chefs conservateurs tenue mardi en ce village, M. Bourbeau a officiellement accepté la candidature. Quant à M. Farley, il a sagement refusé la candidature des libéraux, et on n'en voit pas qui pourrait réussir avec succès une campagne contre M. Bourbeau. Ce dernier entreprendra bientôt sa tournée électorale, où il aura l'occasion de faire connaître aux électeurs les détails de sa conduite électorale. Mégantic: le conservateur
M. le notaire Bélanger, de Broughton, doit se présenter contre le Dr. Olivier (16, 24, p. 2).
- Drummond et Arthabaska: le parti libéral présente M. L.J. Cannon comme candidat contre M. Bourbeau. Ce dernier porte beaucoup d'intérêt à la classe agricole et a beaucoup fait pour le développement du comté, entre autres en introduisant l'industrie fromagère et beurrière. Dans Mégantic: M. Fréchette de Saint-Ferdinand a été choisi comme candidat conservateur contre M. Olivier. Si M. Irvine ne se présente pas, M. Pitau le fera (16, 25, p. 2). Notes électorales pour Mégantic: on a présenté MM. Fréchette et Olivier. Plusieurs discours par les candidats, et par MM. Irvine, Prince, etc. Fréchette devrait être le vainqueur. Après les notes locales: M. Méthot a été élu par acclamation dans Nicolet (16, 26, p. 2).
- Les élections du 20 juin 1882 redonnent le pouvoir au parti conservateur fédéral pour cinq ans. Le Canada est donc assuré de continuer sur la voie du progrès et de la prospérité. Il y eut massacre des libéraux dans certains comtés. Avec la prise de Mégantic par les conservateurs, le district d'Arthabaska est maintenant tout entier à ce parti. Dans Drummond et Arthabaska, M. Bourbeau a gagné avec une grande majorité, et pour la première fois depuis la Confédération, Drummond a donné la majorité à un conservateur. Dans Mégantic, Fréchette a remporté avec 70 voix de majorité. Ce riche commerçant est le descendant du premier colon du canton d'Halifax. Yamaska a réélu M. Vanasse. On déplore que la violence fut utilisée par les libéraux dans cette élection, particulièrement à Saint-François du Lac, où une émeute a eu lieu (16, 27, p. 2).
- L'élection du comté de Mégantic est contestée. MM. Laurier et Lavergne sont les avocats du pétitionnaire (16, 30, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 16, no 26 (27 mai 1882) : 2 (suite: 16, 27, p. 2; 16, 30, p. 2).
8 No d'identification : 13 683

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura bientôt deux élections dans le comté de Mégantic, l'une pour la chambre locale (en remplacement de l'hon. M. Irvine), et l'autre pour les Communes (dont le siège est devenu vacant par un jugement de la cour). Les libéraux ont choisi leur candidat pour les Communes en la personne de F. Langelier. Dimanche dernier et jeudi, fête de L'Ascension, ce monsieur est monté dans le comté où il a pratiquement commencé la campagne. Les «amis du gouvernement» (les conservateurs) ont eu une réunion publique et ont sollicité M. J.E. Turgeon, marchand de Sainte-Julie, pour être leur porte-drapeau. On dit aussi que Mégantic a été conquis par les conservateurs assez récemment. On élabore longuement sur la lutte de partis qui s'engage et on dit qu'il faudra opposer une ferme résistance au candidat Langelier, avocat, ex-député et ministre, professeur à l'Université Laval et maire de Québec. On revient aussi sur l'affaire Fréchette, que l'on entend bien venger de sa suspension. Pour la chambre locale, les candidats sont le Dr. Hume, conservateur, et un certain M. White. - M. Langelier a effectué des visites électorales à Saint-Ferdinand et Sainte-Sophie dimanche dernier (18, 25, p. 2). - La lutte s'est engagée dimanche de part et d'autre du comté. M. Turgeon a annoncé sa candidature après la messe à Sainte-Julie, et à Lyster après les vêpres. Il était assisté de MM. Desjardins et Prince, de Québec. À Saint-Ferdinand, M. T.C. Casgrain, conservateur, a rencontré M. Miville-Deschênes, libéral (18, 26, p. 2). - Le village de Plessisville a été le théâtre d'une joute oratoire et politique dimanche dernier. Outre les deux candidats, MM. Frs. Langelier et J.C. Turgeon, étaient présents l'hon. W. Laurier, MM. Bossé, T.C Casgrain et Chapais du Courrier du Canada, Chs. Langelier et Joseph Lavergne. M. Frs. Langelier a parlé le premier et s'est attaqué à la politique nationale, ou protection. M. Turgeon, qui est un homme d'affaires, a produit bonne impression par son grand sens pratique. Vint ensuite M. Lavergne, qui s'éleva contre le tarif des conservateurs, mais c'est M. Casgrain qui emporta vraiment les partisans par ses incriminations à l'égard de M. Laurier, qui ne manqua pas de bien se défendre par la suite (18, 27, p. 2).
- Tournoi politique à Sainte-Sophie, dimanche dernier. On nomme les hommes présents, outre les deux candidats: Bourbeau, Desjardins, Isidore Belleau pour les conservateurs; Dr. Rinfret, J. Lavergne et Achille Carrier pour les libéraux. On apprend que Sainte-Sophie a toujours été un château fort libéral (18, 29, p. 2).
- Présentation des candidats du comté de Mégantic à Inverness, jeudi dernier. L'hon. M. Caron, Thos. White, Thos. Chapais, J.E. Prince pour les conservateurs, et l'hon. W. Laurier, J. Lavergne, Chs. Langelier et L. J. Cannon du côté des libéraux étaient présents: assemblée très paisible (18, 30, p. 2). - L'élection de Mégantic s'est terminée par une majorité d'environ 30 voix pour M. Langelier (18, 31, p. 2). - M. Langelier est définitivement élu par 41 voix de majorité dans Mégantic pour la chambre fédérale. Le journal fait son appréciation des résultats, et tente de démontrer que le comté de Mégantic, même s'il est libéral en politique, a élu dans le passé ses représentants pour leurs qualités personnelles plutôt que pour leurs principes politiques, ce qui explique qu'on ait élu quelques conservateurs, entre autres M. Fréchette, M. Irvine, M. Richard. Le manque d'organisation dans les parties anglaises du comté expliquerait aussi la défaite des conservateurs. Plus loin, on donne le tableau des résultats de votation selon les municipalités. Seules celles qui appartiennent au territoire sont énumérées ici: Inverness, Inverness Ouest, Sainte-Anastasie, Halifax Sud, Halifax Nord, Somerset Nord, Somerset Sud, Plessisville. - Le décompte des bulletins devant le juge a donné définitivement 37 voix de majorité à Langelier (18, 33, p. 2). - L'élection de l'hon. Frs. Langelier sera bientôt contestée pour menées corruptrices par ses agents (18, 36, p. 2). - L'élection de M. Langelier est contestée par les pétitionnaires suivants: MM. Descoteaux de Sainte-Julie de Somerset et P. Tachereau de Notre-Dame de Lourdes. Les avocats de la demande sont MM. Cyrias Pelletier et I.N. Belleau. L'honorable M. Laurier sera l'avocat du défendeur (18, 40, p. 2). - Extrait des comptes de dépenses électorales du candidat Langelier, à l'élection d'un membre de la Chambre des Communes du Canada pour le district électoral de Mégantic, juillet 1884: Payé pour messages, charretiers, convocation d'assemblées, loyer de chambres, dépenses des orateurs, charges d'hôtel, listes électorales, dépenses personnelles du candidat, etc.: 1 359,59$. Signé F.T. Savoie, agent de l'hon. F. Langelier (18, 40, p. 3). - La discussion des objections préliminaires a été fixée au 24 octobre (18, 42, p. 2). - Jugement dans la contestation d'élection de Mégantic sur les objections préliminaires, qui sera entendu le 17 courant (18, 49, p. 2). - D'après un interlocutoire prononcé samedi matin par le juge Plamondon, l'instruction de la pétition d'élection dans la cause d'élection fédérale de Mégantic sera ouverte à Inverness le 20 janvier prochain (19, 4, p. 2). - Avis aux parties en cause dans cette affaire (Joseph Descoteaux et al., l'hon. C.F.S. Langelier) que la pétition d'élection sera instruite au Palais de Justice à Inverness, dans le comté de Mégantic, à 10 hrs a.m., le 20 janvier prochain et tels autres jours subséquents en autant que la chose sera nécessaire (19, 5, p. 3). - Le 28 courant, Son Honneur le juge Plamondon a renvoyé avec dépens les objections préliminaires produites par le défendeur dans la cause de l'élection locale contestée (19, 8, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 18, no 42 (24 mai 1884) : 2 (suite: 18, 49, p. 2 ; 19, 4, p. 2; 19, 5, p. 3; 19, 8, p. 2).
1 - 8 sur 8 résultats