Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Préfontaine
1 - 7 sur 7 résultats Imprimer
1 No d'identification : 3 774

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Rumeurs d'élection dans les pages du Messager, semblable en cela à plusieurs journaux. On rapporte une assemblée de citoyens dans le comté de Drummond la semaine dernière : les journaux ne s'entendent pas sur le nom du candidat, M. Watt ou M. Préfontaine. Rumeurs électorales du comté de Nicolet : il y aurait de nombreux aspirants au poste de député, on en nomme quelques-uns en faisant des suppositions sur certains de leurs appuis (l'un aurait Nicolet, l'autre Saint-Grégoire et Bécancour).

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 42 (27 octobre 1881) : 3.
2 No d'identification : 6 932

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article sur l'émigration des habitants des Cantons de l'Est aux États-Unis. Il est question des raisons qui les motivent à partir et des industries de la région qui devraient retenir la population dans les Cantons. On mentionne le moulin à scie et la manufacture à tanin de Victoriaville, laquelle a rapporté 20 000$ depuis qu'elle a été ouverte (on ne dit pas quand). À Bulstrode, il y a les moulins et la tannerie de M. Wood, qui produit 2 000 livres de cuir tous les jours. On dit que c'est cette industrie qui a donné naissance au village. À Saint-Valère, il y a les moulins de M. Préfontaine, qui sont en construction. Le grain viendra du Haut-Canada. Il y a les carrières d'ardoise de Kingsey. On dit qu'en travaillant dans ces différentes industries, les gens gagneront en moyenne 4 schillings par jour.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 21 (02 mai 1867) : 2.
3 No d'identification : 9 753

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Des élections approchent et le journal se prononce sur les candidats qui vont briguer les suffrages dans Drummond et Arthabaska et dans Mégantic (ainsi que dans Lévis). Il affirme que nul ne peut battre M. Watts dans Drummond-Arthabaska, pas même M. Préfontaine qui est le candidat en vue pour ce comté. Dans Mégantic, M. Irvine est encore seul en lice, mais on souhaite vivement sa défaite.
- On apprend que M. Préfontaine est le candidat officiel contre M. Watts dans Drummond, et qu'au moins 200 anglophones lui ont promis leur appui. Le journal affirme donc que cela risque de changer le cours des élections, puisque ce dernier peut compter sur une bonne partie de l'élément anglais. Il est donc du devoir de tout conservateur, et de tout Canadien français, de favoriser ce candidat, puisque «ce n'est plus une question de parti politique». À Mégantic, M. Grant de Québec se présente contre M. Irvine. À Nicolet, la lutte se continue entre M. Houde, membre du comté, et M. l'avocat Hould. Dans Yamaska, M. Wurtele sera réélu probablement. Les candidats d'autres comtés sont nommés, mais ils ne concernent pas le territoire (15, 47, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 46 (05 novembre 1881) : 2 (suite: 15, 47, p. 2).
4 No d'identification : 9813

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Dans Drummond et Arthabaska: «MM. Watts et Préfontaine ont été mis en nomination hier. Il y avait environ 200 personnes dans le palais de justice pour y entendre les discours prononcés par les candidats, l'hon. Wilfrid Laurier, MM. Bourbeau, Daoust, Cannon, McDonald et autres [...] M. Préfontaine parait avoir toutes les chances en sa faveur. Libéraux et conservateurs sont convaincus que son indépendance, et sa haute réputation de citoyen intègre en font l'homme du comté et de la circonstance».
- M. Watts l'a emporté par 43 voix de majorité, avec 249 en Drummond contre 206 pour M. Préfontaine en Arthabaska (15, 50, p. 2).
- Le journal tente d'expliquer la défaite de M. Préfontaine par le manque d'organisation et d'appui électoral de la part des conservateurs (15, 51, p. 2). Dans Mégantic: «M. Irvine a enfin rencontré un adversaire en M. Hemming. Celui-ci a représenté Drummond et Arthabaska à la chambre locale, de 1867 à 1871. Il fut, l'année suivante, nommé magistrat de district pour Arthabaska, et en 1878 destitué par le gouvernement Joly...». On retrace son cheminement au sein du parti conservateur.
- M. Irvine élu avec 300 voix de majorité (15, 50, p. 2).
- Dans Nicolet: «MM. Houde et Dorais se disputent le mandat de ce comté. M. Dorais a publié un programme qui certainement offre toutes les garanties quant à ses principes de conservateur. De son côté, M. Houde a un état de services qui s'impose à l'esprit des électeurs, à ceux-ci de faire le choix».
- M. Houde élu par 23 voix de majorité (15, 50, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 15, no 49 (26 novembre 1881) : 2 (suite: 15, 50, p. 2; 15, 51, p. 2).
5 No d'identification : 23 958

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le notaire Girouard de Drummondville a été préféré comme candidat officiel à M. Préfontaine dans le comté de Drummond-Arthabaska.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 20, no 10 (13 mars 1886) : 5.
6 No d'identification : 23 970

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Avis public aux électeurs de Drummond-Arthabaska concernant le choix des agents pour les candidats aux élections: pour M. Girouard, Joachim G. Ouellet, toiseur de bois de Drummondville; pour M. Préfontaine, P. Ambroise Bérard, médecin de Drummondville pour Drummond, et Louis Ovide Pépin, marchand d'Arthabaskaville, dans Arthabaska.
- M. Girouard est élu avec 366 voix de majorité. On attribue la défaite de Préfontaine en grande partie à l'affaire Riel. Détails sur les événements qui ont précédé l'élection relativement à cette affaire (20, 12, p. 5).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 20, no 11 (20 mars 1886) : 7 (suite: 20, 12, p. 5).
7 No d'identification : 7 788

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Plessisville : «M. Montpetit, représentant de la Cie Greenshields Ltée, M. Préfontaine, représentant de la Salada Tea Co., de passage ici, ces jours derniers, dans l'intérêt des maisons d'affaires dont ils sont les représentants». Plessisville : «Mme G.-R. L'Écuyer, représentante de la California Perfume Co., de passage ici, par affaires». J.-Omer Hubert représentant de la maison Eudore Fournier, semble nouer des liens d'affaire au Nouveau-Brunswick.

Référence
La Voix des Bois Francs, vol. 1, no 6 (29 novembre 1928) : 2.
1 - 7 sur 7 résultats