Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Allard
1 - 5 sur 5 résultats Imprimer
1 No d'identification : 46377

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Détective municipal »

Sur la recommandation du chef Proulx, le conseil municipal a nommé détective municipal, l’agent de police Ange-Aimé Allard, lequel remplit déjà ses nouvelles fonctions.

Référence
«Détective municipal», La Parole (27 septembre 1956) : 1.
2 No d'identification : 46378

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Décisions prises »

Détective : Il fut proposé et secondé que M. Ange-Aimé Allard, membre de la force constabulaire de la Cité, soit nommé détective municipal à compter du 24 septembre.

Référence
«Décisions prises», La Parole (27 septembre 1956) : 8.
3 No d'identification : 51165

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Un concours de tir au revolver de nos policiers »

Un concours de tir au revolver vient de prendre fin et le gagnant, pour la seconde fois, est le constable Ange-Aimé Allard. Il s’agissait du concours de 1955 qui n’avait pu être terminé plus tôt.

Référence
«Un concours de tir au revolver de nos policiers», La Parole (12 avril 1956) : 4.
4 No d'identification : 51204

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Une jeune femme est battue par deux individus »

Le détective Ange-Aimé Allard de sûreté municipale continue l’enquête sur une jeune femme qui a été trouvée inanimée dimanche. 2 individus l’auraient battue.

Référence
«Une jeune femme est battue par deux individus», La Parole (25 juillet 1957) : 1.
5 No d'identification : 48642

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Au conseil municipal »

Le comité recommande que le salaire du détective municipal, M. A.A. Allard soit porté à 75 $ par semaine et qu’une allocation de 300 $ pour habits lui soit versée en 1957. Pour les années subséquentes, cette allocation sera égale à celle que reçoivent les policiers pour leurs uniformes.

Référence
«Au conseil municipal», La Parole (25 octobre 1956) : 13.
1 - 5 sur 5 résultats