Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Farah-Lajoie
1 - 5 sur 5 résultats Imprimer
1 No d'identification : 50979

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Changement à la sûreté provinciale »

L’agent Desjardins, qui était en charge du bureau de Drummondville, de la sûreté provinciale depuis quelques années, a été transféré dans le district de Berthier. Son successeur est l’agent Farah-Lajoie qui était jusqu’ici en service dans le district de Sorel.

Référence
«Changement à la sûreté provinciale», La Parole (09 novembre 1950) : 1.
2 No d'identification : 44352

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Trois vagabonds sont envoyés à la prison »

3 vagabonds ont été traduit par l’agent Farah-Lajoie devant le recorder pour répondre à l’accusation d’avoir incommodé des automobilistes qui passaient sur la route. Ils ont été condamnés à 15 jours de prison à Arthabaska.

Référence
«Trois vagabonds sont envoyés à la prison», La Parole (12 avril 1951) : 1.
3 No d'identification : 50447

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Arrestations »

L’agent Farah-Lajoie nous apprend qu’on a découvert les auteurs du vol avec effraction commis ici en décembre dans l’entrepôt de Drummond Transit.

Référence
«Arrestations», La Parole (25 janvier 1951) : 1.
4 No d'identification : 50450

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Arrestation »

Le détective Farah-Lajoie a appréhendé à Magog un nommé Gérald Dion, autrefois de Drummondville, qui devra comparaître sous l’accusation d’avoir participer au cambriolage de 7 chalets dans la région d’Hemmings Falls.

Référence
«Arrestation», La Parole (05 juillet 1951) : 1.
5 No d'identification : 51066

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Changement à la sûreté provinciale »

Le détective C. Farah-Lajoie, qui était en charge du bureau de la sûreté provinciale à Drummondville depuis 2 ans, vient d’être transféré à Montréal et sera remplacé par le détective Marineau qui prendra charge de ses fonctions le 1e décembre.

Référence
«Changement à la sûreté provinciale», La Parole (27 novembre 1952) : 1.
1 - 5 sur 5 résultats