Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Frères des Écoles chrétiennes
1 - 25 sur 69 résultats Imprimer
1 No d'identification : 634

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le Séminaire de Nicolet a envoyé ses représentants : il est tenu par des religieux et dispense le cours classique. L'Académie Commerciale est dirigée par les « dignes Frères de Saint-Jean Baptiste de la Salle, les Frères des Écoles Chrétiennes ». Cet ordre tenait une école à Baie-du-Febvre au moins entre 1887 et 1895.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 5 (07 février 1934) : 1.
2 No d'identification : 656

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
La société des Artisans Canadiens-Français a une succursale à Nicolet : no 352. Nous possédons la liste des officiers élus pour 1934 lors d'une réunion tenue dans la salle de l'Académie Commerciale des Frères des Écoles Chrétiennes, sous la présidence d'un organisateur de Victoriaville.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 6 (21 février 1934) : 1.
3 No d'identification : 824

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Le dimanche 24 juin, 2 h p.m., grand rassemblement patriotique à Nicolet sur le terrain des Frères des Écoles Chrétiennes, sous la présidence des maires Biron, Roy et Trudel. Divers orateurs laïques (nommés; plusieurs députés) et religieux (non nommés) parleront. La fanfare de la ville de Nicolet prête son concours. Il y aura de plus des chants patriotiques exécutés par les enfants de la ville sous la direction des Frères des Écoles Chrétiennes. On veut rassembler tous les citoyens du nouveau comté Nicolet-Yamaska. En cas de mauvais temps, les discours auront lieu à l'Hôtel-de-ville.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 14 (20 juin 1934) : 1.
4 No d'identification : 859

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'Académie Commerciale de Nicolet a mis sur pied en 1933-34 une caisse scolaire d'épargne pour que les enfants puissent mettre de l'argent de côté, acquérir des habitudes d'épargne et chasser d'eux les idées de dépenses frivoles. Toutes les autorités, tant civiles que religieuses, approuvent cette initiative des Frères des Écoles Chrétiennes.
- On encourage aussi l'initiative introduite durant l'année qui consiste à occuper pratiquement les enfants durant les récréations pour leur donner le goût du travail manuel. Un concours de découpage de bois a été le prétexte utilisé pour arriver à cette fin.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 15 (04 juillet 1934) : 4.
5 No d'identification : 874

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Annonce de l'Académie commerciale de Nicolet, dirigée par les Frères des écoles chrétiennes. But de l'Académie : procurer aux enfants de la localité et des environs une solide instruction et une très forte éducation chrétienne. On inculque aux enfants : amour et pratique de la vertu, habitudes d'ordre, de travail, d'économie, de politesse et de bonne tenue. On enseigne : instruction religieuse, grammaire française, littérature, arithmétique, géométrie, algèbre, tenues de livres, histoire, correspondances commerciales, sténographie et dactylographie. L'agriculture y est enseignée par les agronomes de la région. Travaux de découpage sur bois. Pour favoriser le développement physique : balle au champ, balle molle, ballon, gouret, etc. Le C.N.R. et les services d'autobus facilitent les communications avec les paroisses environnantes. Entrée des pensionnaires le 4 septembre. Adresse pour renseignements.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 17 (01 août 1934) : 1.
6 No d'identification : 973

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Ouverture de l'année scolaire dans les différentes maisons d'enseignement de Nicolet le 5 septembre. On publie le nombre d'élèves inscrits dans les communautés enseignantes pour un grand total de 858 élèves. Certaines écoles vivent une légère baisse de clientèle attribuable à la crise. Augmentation du nombre d'élèves provenant des États-Unis. Diminution du nombre d'élèves à l'École Normale en raison du faible salaire versé aux jeunes institutrices. Les retraites annuelles des élèves de ces différentes communautés a eu lieu du 13 au 16 septembre (on donne quelques détails). Les autorités religieuses, la Commission scolaire et les Frères des Écoles Chrétiennes ont jeté les bases d'un Institut Dom Bosco, de Québec, à Nicolet. Celui-ci permettrait aux orphelins de plus de douze ans de poursuivre des études jusqu'à l'âge de 18 ans. Cet établissement fonctionnerait avec les contributions des gouvernements fédéral et provincial. Cet institut servirait pour le diocèse et même l'étranger car l'Institut de Québec est déjà, pour sa part, trop étroit.

Référence
Le Nicolétain, vol. 1, no 21 (03 octobre 1934) : 4.
7 No d'identification : 550

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Les Commissaires d'écoles viennent de passer une résolution pour faire réparer la toiture du collège des Frères des Écoles Chrétiennes. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 33 (11 juillet 1908) : 2.
8 No d'identification : 766

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« La rentrée des classes au collège des Frères des Écoles Chrétiennes et au couvent de la Congrégation a eu lieu mardi. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 41 (05 septembre 1908) : 2.
9 No d'identification : 854

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« M. le Curé s'est absenté, cette semaine, pour aller prêcher une retraite chez les Révds Frères des Écoles Chrétiennes à Arthabaska. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 1, no 43 (19 septembre 1908) : 3.
10 No d'identification : 989

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
« Mardi et mercredi étaient jours de congé au collège des Frères des Écoles Chrétiennes. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 2, no 2 (04 décembre 1908) : 2.
11 No d'identification : 3 516

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
L'article traite de la partie musicale de la grande messe de Pâques. Ce sont les Révérends frères des Écoles Chrétiennes et leur professeur de musique, Monsieur Roméo Poisson, qui ont organisé l'événement. Ce sont les jeunes choristes d'Arthabaska qui ont interprété les chants, sous la direction du Frère Eugenius et de M. Poisson à l'orgue. Le nom des différents chants est inscrit.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 22 (08 avril 1910) : 2.
12 No d'identification : 3 534

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les Quarante Heures ont eu lieu au Collège des Révérends frères des Écoles chrétiennes.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 23 (15 avril 1910) : 2.
13 No d'identification : 3 728

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Au collège des Frères des Écoles Chrétiennes, « le nombre d'élèves est encore plus considérable que l'an dernier [...] [. L]es Révérends Frères ont même été obligés de refuser l'entrée de plusieurs pensionnaires, faute de place. »

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 3, no 48 (02 septembre 1910) : 1.
14 No d'identification : 5 309

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une remise des prix aux élèves du collège des Frères des Écoles Chrétiennes. L'assistance comprenait environ 600 personnes, dont plusieurs abbés (dont le nom est mentionné). Il y avait remise de prix d'honneur et de prix spéciaux. « À part une trentaine de volumes de luxe, des prix de cinq dollars et de deux dollars et demi en or figuraient parmi les récompenses, formant une somme totale de cent-vingt [sic] piastres. » L'article parle aussi du déroulement de la soirée et du dévouement des Frères enseignants.

Référence
La Gazette d'Arthabaska, vol. 5, no 29 (21 juin 1912) : 2.
15 No d'identification : 1 512

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Article sur Baie-du-Febvre. Il y a tout d'abord une description sommaire mais idyllique de ce que doit être une paroisse canadienne-française. On s'empresse de dire que Saint-Antoine-de-la-Baie-du-Febvre en est un bel exemple. Description topographique de la paroisse : bordée par le lac Saint-Pierre, entourée d'un coteau en hémistiche. À cause des crues des eaux connues autrefois, les maisons sont au pied du coteau, sur lequel se dresse l'église, loin du fleuve. Cela dégage une « commune » immense, impropre à la culture mais où l'on fait paître des milliers de bêtes à la belle saison, ce qui libère de la terre sur les fermes pour la culture. On parle du creusage du fleuve qui abaisse la hauteur de l'eau. Peu de terres sont vendues : elles restent dans les familles. Production de foin et industrie laitière sont les principales productions. Elles sont surtout dues à l'impulsion de deux hommes d'affaires (J.-Nestor Duguay, Louis M. Blondin, M.P.). Éducation : la proximité de Nicolet, et en particulier la présence du Séminaire de Nicolet, la favorisent. Les Soeurs de l'Assomption et les Frères des Écoles Chrétiennes ont ouvert des écoles au village même. Population de la Baie : 1674 âmes, réparties dans 304 familles. La fanfare Sainte-Cécile a été fondée en 1880 et a connu la gloire. On parle de certains fondateurs de cette fanfare, de ses succès, de sa direction. La Baie a fourni onze (11) zouaves pour la défense du Saint-Siège. On indique les noms. On recommande la lecture de l'ouvrage de l'abbé Elzéar Bellemare sur Baie-du-Febvre. On invite les curés et les hommes de profession à faire connaître les paroisses dans le Regard. Remerciement au curé P.A. Gouin, fils de cultivateur, natif et à présent curé de Baie du Febvre, pour les statistiques. Photographie du curé Gouin pour accompagner l'article.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 3 (21 avril 1927) : 1.
16 No d'identification : 1 539

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Description de la fête de Pâques à l'église paroissiale d'Arthabaska. On parle rapidement de l'officiant qui est un professeur du Séminaire de Nicolet, et on mentionne que l'église était décorée. La musique a été chantée par les élèves des Frères des Écoles Chrétiennes, accompagnés de l'organiste. Sermon de circonstance.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 4 (28 avril 1927) : 3.
17 No d'identification : 1 623

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Une séance dramatique et musicale est donnée à Arthabaska par les élèves du collège des Frères des Écoles Chrétiennes. Nombreuse assistance.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 8 (26 mai 1927) : 3.
18 No d'identification : 1 633

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Distribution solennelle des prix au couvent des Dames de la Congrégation et au collège des Frères des Écoles Chrétiennes aura lieu le 20 juin prochain à Arthabaska, et sera présidée par Mgr Brunault, évêque de Nicolet.

Référence
Le Regard, vol. 1, no 9 (02 juin 1927) : 3.
19 No d'identification : 1 737

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il se tiendra de samedi à mardi un bazar à Saint-Grégoire, dont les recettes seront versées aux Frères des Écoles Chrétiennes. Il y a 1000$ d'objets à rafler. Le 27 février à 5 h, un souper sera offert.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 1, no 7 (24 février 1881) : 3.
20 No d'identification : 5 938

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Soirée dramatique et musicale à La Baie, le 30 décembre, par les élèves des Frères des Écoles chrétiennes, à l'occasion des vacances du jour de l'an accordées par l'institution. La distribution des bulletins de bonne conduite a été suivie de la présentation du drame «Thomas Morus», puis d'une comédie. Le choeur des élèves a chanté quelques morceaux, la fanfare de La Baie est venue jouer.

Référence
Le Messager de Nicolet, vol. 3, no 51 (03 janvier 1884) : 3.
21 No d'identification : 10 759

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Jubilé de diamant de l'Académie commerciale de Nicolet, dirigée par les Frères des écoles chrétiennes"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (27 septembre 1947) : 11.
22 No d'identification : 10 772

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Le juvénat des Frères des Écoles chrétiennes à Ste-Angèle"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (02 juin 1948) : 3.
23 No d'identification : 10 774

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Mgr Lafortune a béni la pierre angulaire du juvénat des Frères des Écoles chrétiennes, à Ste-Angèle"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (14 juin 1948) : 2-3.
24 No d'identification : 10 779

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Le frère Dominique, des Frères des Écoles chrétiennes a eu la garde de 4 générations de Nicolétains"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (03 décembre 1948) : 11.
25 No d'identification : 10 829

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
"Bénédiction du juvénat des Frères des Écoles chrétiennes. Ste-Angèle-de-Laval"

Référence
Le Nouvelliste «Répertoire de sources journalistiques. Faits saillants en Mauricie» (16 mai 1950) : 11.
1 - 25 sur 69 résultats