Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Soeurs de l'Assomption de Warwick
1 - 3 sur 3 résultats Imprimer
1 No d'identification : 22 142

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Séance dramatique et musicale donnée par les élèves du pensionnat des Soeurs de l'Assomption de Warwick, en l'honneur de la fête patronale du Rév. P.-Antoine Gouin, le 11 juin. Détails sur l'événement.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 45, no 27 (16 juin 1911) : 5.
2 No d'identification : 5 238

Collection
Archives du séminaire de Nicolet

Information documentaire
[Archives séminaire Nicolet: Dimensions: 13.5X8.8. Couleur: noir/blanc. Descripteurs/résumé: Soeurs de l’Assomption: Warwick, couvent, façade, escalier, galerie, parterre, allée. Carte postale.]

Référence
Archives du Séminaire de Nicolet. Inventaire des fonds de photos des archives du séminaire de Nicolet, F085/P6360.
3 No d'identification : 13 417

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Les M.M. Casavant de Saint-Hyacinthe installent un orgue dans l'église de Warwick. «Dimanche prochain nous entendrons pour la première fois ses sons harmonieux». Le curé Pothier organisera une fête pour inaugurer l'orgue, les 29 et 30 juillet.
- Plusieurs organistes avaient été invités pour l'inauguration (dont M. Béique de Notre-Dame à Montréal et Roméo Poisson de Saint-Christophe d'Arthabaska) et «un grand nombre de personnes de toutes les paroisses voisines» étaient présentes. Mgr Gravel et Moreau étaient aussi présents. Il y eut également de la musique vocale. Le nom des interprètes et des chants est indiqué. «Bref, après une séance musicale de près de deux heures, la foute enchantée se dispersait pour jouir de l'illumination de tout le village». Le lendemain matin: bénédiction de l'intérieur de l'église «qui vient d'être terminée» et de l'orgue (25, 30, p. 2).
- Article qui vante les transformations de Warwick depuis 30 ans. On mentionne son orgue, son presbytère, les 4 cloches, le couvent des Soeurs de l'Assomption. Des réalisations qui expliquent que «les citoyens de Warwick aient voulu commémorer par une grande fête le couronnement de toutes ces oeuvres paroissiales qu'ils ont accomplies au prix de bien des sacrifices». Comment Warwick en est venu à posséder son orgue? Le curé en a d'abord parlé dans son prône le 19 juillet, puis un comité de citoyens s'est formé pour la décoration des rues, un autre (formé par des femmes) pour préparer le banquet. La liste des personnes faisant partie de ces deux comités se trouve dans l'article. Au niveau de la décoration, il y avait 8 arches de verdure couvertes d'inscriptions et de pavillons, des drapeaux d'oriflammes. Le 29 juillet au midi, les citoyens ont accueilli Mgr Moreau, qui arrivait par l'Express. Ils l'ont ensuite accompagné au presbytère, avec la bande de musique de Victoriaville devant. À 15h, retour à la gare pour accueillir Mgr Gravel. À 19h, eut lieu le concours d'orgue à l'église, avec entre 800 et 900 personnes dans l'assistance. À la sortie de l'église, il y avait des lanternes multicolores accrochées aux branches des arbres. Le lendemain, 30 juillet, il y a eu une messe solennelle. Liste des membres du clergé présents. Puis, il y eut une collecte et enfin, le banquet. Une centaine de convives étaient présents. Durant le repas, le curé Pothier intervint pour raconter l'histoire de la paroisse durant les 25 dernières années (le temps de sa cure). L'architecte (G.E. Tanguay) et ceux qui ont exécuté ses plans (George et Joseph Héroux et Damien Bellemare) étaient invités au banquet (25, 31, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 25, no 28 (16 juillet 1891) : 2 (suite: 25, 30, p. 2; 25, 31, p. 2).
1 - 3 sur 3 résultats