Ce site est une réalisation
du Centre interuniversitaire
d'études québécoises (CIEQ)

Fichiers documentaires

Index onomastique

Soeurs de la Charité
1 - 10 sur 10 résultats Imprimer
1 No d'identification : 223

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Texte sur une soirée donnée par les garçons du couvent des Soeurs de la Charité. Se conclut sur un éloge du travail des religieuses et sur leur besoin de faire reconstruire le couvent.

Référence
Le Mégantic, vol. 1, no 31 (14 juillet 1900) : 2.
2 No d'identification : 6 759

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un bazar à Saint-Calixte-de-Somerset, le 22 «du mois prochain». Les profits iront aux Soeurs de la Charité, «dans le but de les aider à soutenir l'établissement qu'elles ont fondé dans cette paroisse pour l'éducation des jeunes filles».

- L’annonce mentionne le nom de toutes les femmes impliquées.

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 34 (01 août 1866) : 2.
3 No d'identification : 6 763

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Il y aura un bazar à Plessisville, du 20 au 22 août. Les profits iront aux Soeurs de la Charité, «dans le but de les aider à soutenir l'établissement qu'elles ont fondé dans ce village, pour l'éducation des jeunes filles. [...] Il y aura représentation et concert les deux premiers soirs».

- (L’annonce mentionne le nom de toutes les femmes impliquées.)

Le club des courses des Mégantic profitera de cet événement pour tenir sa compétition, les 21 et 22 août.

«Nous ne saurions trop recommander aux étrangers qui voudraient avoir une idée des Cantons de l'Est, de leur population, de leurs moeurs, de leurs ressources, d'aller au beau village de Plessisville situé sur le chemin de fer du Grand Tronc et d'un accès facile pour les villes de Montréal, Québec et Trois-Rivières. [...] Durant la belle saison, il y a trois convois du chemin de fer par jour.»

Référence
Le Défricheur (Avenir), vol. 4, no 36 (15 août 1866) : 2.
4 No d'identification : 7 102

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
À propos du couvent de Somerset: «Fondé depuis six ans, cet établissement est déjà dans un état des plus prospères. Les Soeurs de la Charité qui en ont la direction ont prouvé une fois de plus qu'elles pouvaient, non seulement donner des soins et porter des consolations aux malades, mais encore donner aux jeunes filles de nos campagnes une instruction solide et une éducation distinguée. Malgré la faiblesse de leurs ressources et le prix modique de la pension qui n'est que de cinq piastres par mois, grâce à la stricte économie, elles ont pu, pendant les vacances qui sont à la veille de se terminer, construire un vaste dortoir où les élèves auront tout le confort désirable. Celles-ci y trouveront des gardes-robes, et une armoire, servant en même temps de table de toilette, pour chaque élève. La rentrée aura lieu lundi le 2 septembre prochain. Pour des raisons que les parents sauront apprécier, il ne sera pas permis de coucher ailleurs qu'au couvent ou chez leurs parents». Ce couvent, bâti par les contribuables de Saint-Calixte, a d'abord été une maison d'école ordinaire. Puis, à partir du 4 octobre 1861, 4 soeurs s'y sont installées et la maison est devenue couvent. Il y eu d'abord 20 pensionnaires et 53 à 80 externes. On dit que ces étudiantes ont obtenu de bons résultats aux premiers examens de juillet 1862. Le nombre d'élèves a par la suite doublé. Depuis août 1866, les dames de Plessisville organisent un bazar pour venir en aide au couvent. La somme de 500$ qui fut amassée servit à payer des dettes et à faire quelques améliorations. Le couvent mesure 70 pieds par 40. «Le mode d'éducation adopté dans ce couvent est très approprié aux moeurs, aux besoins de nos Cantons». En effet, on y forme des institutrices et on enseigne «les qualités que doivent avoir une épouse chrétienne, une bonne mère de famille». On y enseigne donc l'économie domestique. Le curé de Somerset seconde l'entreprise des Soeurs (2, 3, p. 2).

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 1, no 38 (29 août 1867) : 2 (suite: 2, 3, p. 2).
5 No d'identification : 7 483

Collection
Centre interuniversitaire d'études québécoises

Information documentaire
Poème sur les Soeurs de la Charité, respectueusement dédié aux Révérendes Soeurs Sainte-Thérèse et Saint-Alphonse, Soeurs de la Charité de Québec. Le poème est daté «Souvenir du 19 février 1870» et porte la mention «Saint-Ferdinand d'Halifax» dans le bas. Il est anonyme.

Référence
L'Union des Cantons de l'Est, vol. 4, no 12 (25 février 1870) : 2.
6 No d'identification : 52449

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Hôpital Sainte-Croix »

Les Soeurs de la Charité invitent les dignitaires, les donateurs et toute la population à la pose de la première pierre de l’Hôpital Sainte-Croix.

Référence
«Hôpital Sainte-Croix», The Spokesman (03 septembre 1948) : 1.
7 No d'identification : 52413

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Échange de terrain projeté pour l’agrandissement de notre hôpital »

Il est question de procéder à un échange de terrains qui permettrait l’agrandissement de l’hôpital Sainte-Croix à Drummondville. Cet échange s’effectuerait entre les « Soeurs de la Charité de l’Hôtel-Dieu de Nicolet » et la Commission scolaire locale.

Référence
«Échange de terrain projeté pour l’agrandissement de notre hôpital», La Parole (31 août 1939) : 1.
8 No d'identification : 36555

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« L’Hôpital Ste-Croix sera-t-il agrandi sous peu? »

La commission scolaire passe une résolution autorisant un échange de terrain avec les révérendes Soeurs de la charité, ce qui laisserait supposer certains projets.

Référence
«L’Hôpital Ste-Croix sera-t-il agrandi sous peu?», La Parole (13 août 1942) : 1.
9 No d'identification : 54476

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Au conseil municipal »

Une résolution sera adressée à la Supérieure des Soeurs de la Charité, à Nicolet, pour lui souligner l'urgence de faire construire, à Drummondville, un Foyer de 300 lits pour vieillards.

Référence
«Au conseil municipal», La Parole (28 mai 1959) : 1.
10 No d'identification : 52342

Collection
Société d'histoire de Drummond

Information documentaire
« Le contrat de construction de l’hôpital est signé »

Il a été signé samedi et les travaux commenceraient la semaine prochaine sur le terrain acquis RRFF de la Charité, rue Hériot. Hôpital de 160 lits au coût approximatif

Référence
«Le contrat de constrcution de l’hôpital est signé», La Parole (17 avril 1947) : 1.
1 - 10 sur 10 résultats